Twitter veut des réponses ? Ambaza répond à Twitter !

Aujourd’hui, au bureau, c’est panique à bord…

On a BUZZ sur Twitter !!!

Mais… les gens disent n’importe quoi…

Ils ne comprennent rien du tout !

Le tweet qui a tout commencé

Tout d’abord, toute l’équipe d’Ambaza souhaite chaleureusement remercier @8kmoh pour son tweet, qui a eu le mérite de créer un débat pour le moins intéressant ! Et accessoirement pour la publicité qu’il nous a faite… 1.6M de vues sur notre vidéo et 40k visites de notre site en quelques heures, pour une jeune startup c’est une aide précieuse ! Même M6 a parlé de nous dans son 19.45 !

Nous avons pris le temps de lire attentivement l’ensemble des commentaires laissés par nos journalistes en herbe sur Twitter, et nous souhaitons apporter de la clarté aux principaux points soulevés.

Les influenceurs sont des débiles donc Ambaza forme des débiles

Que nous le voulions ou non, le marketing d’influence est le futur de l’information et de la promotion. Les grands médias actuels sont centralisés et l’information qu’ils dispensent est filtrée – ces deux dernières années l’ont bien prouvé. La décentralisation de l’information passera par de multiples personnes gagnant et préservant la confiance de leur audience, et le terme générique utilisé aujourd’hui pour décrire ces personnes est : Influenceurs.

Ambaza a été créée par une agence digitale qui ne parvenait pas à trouver des profils d’influenceurs avec lesquels elle pouvait travailler. Notre but est d’éduquer, de fournir des connaissances et des compétences qui permettront aux influenceurs de demain d’exercer un métier basé sur de la création de contenu avec une réelle valeur ajoutée, tout en préservant un lien de confiance avec leur audience et leurs partenaires.

Nos angles publicitaires sont certes provocateurs, mais ceux qui ont fait l’effort d’aller jusqu’à l’entretien de motivation avec l’un de nos responsables formation savent que notre discours est en adéquation avec ce qui est écrit ci-dessus.

Ambaza possède sa société dans un paradis fiscal, danger?

Ambaza est détenue par une agence digitale Maltaise en effet, agence qui paye 35% d’impôts de société. Certains montages fiscaux permettent d’optimiser ce taux, ce qui n’est pas le cas ici.

Pourquoi Malte ? Il fait beau toute l’année et l’ensemble de l’équipe vit là-bas.

Ambaza n’a pas de comptes Instagram, Twitter ou Facebook

Notre startup n’est âgée que de quelques mois et notre priorité première est la qualité de notre programme de formation et de nos professeurs. Cela prend du temps de recruter de bons community managers, les comptes réseaux sociaux sont en cours de création et seront en ligne dans les prochaines semaines.

Ambaza arnaque !

Ambaza donne accès à une formation continue à travers sa communauté privée Tribe.

Ambaza facilite également l’accès à une formation de 3 jours au métier d’influenceur chez un organisme de formation reconnu par l’État, et permet à ses élèves d’obtenir des financements pour que ces derniers n’aient rien à payer du tout.

Quel est notre intérêt ? 

Nous trouvons de bons profils, nous les aidons à se former, nous les aidons à grandir puis dans le futur, nous gérons leurs partenariats publicitaires. Nous gagnons de l’argent lorsque nos élèves réussissent.

Ambaza utilise votre compte CPF (compte personnel de formation) pour financer la formation

Non, la formation n’est pas financée par le CPF. D’où vient cette information ?

Tout français a le droit à des aides diverses et variées pour financer sa reconversion et poursuivre ses rêves. Renseignez-vous auprès de votre Chambre de Commerce ou au Pôle Emploi.

S’il y a d’autres points que vous aimeriez que nous éclaircissions, n’hésitez pas à nous envoyer un message, nous nous ferons un plaisir de compléter cet article avec nos réponses.

Related Posts

Leave a Reply

Journal Influenceur

Toutes les nouveautés du marketing d’influence, guidelines pour les influenceurs et l’actualité de la communauté Ambaza à un seul endroit.